« Retour

6. Quatrième partie (10 - 14 octobre 2016)

Le Président français, et les ministres des Affaires étrangères allemand, turc et estonien se sont adressés à l'APCE

Strasbourg, 10 - 14 octobre 2016

François Hollande, Président de la République française, Frank-Walter Steinmeier, ministre fédéral des Affaires étrangères de l'Allemagne, Mevlüt Çavusoglu, ministre des Affaires étrangères de la Turquie, et Jürgen Ligi, ministre des Affaires étrangères de l'Estonie (qui a présenté les activités du Comité des Ministres qu'il préside actuellement), se sont adressés à l'Assemblée lors de sa session plénière d'automne à Strasbourg.

L'Assemblée a tenu une demande de débat d'actualité sur la situation en Turquie dans le contexte de la tentative de coup d'Etat. Des débats ont également eu lieu sur les conséquences politiques du conflit en Ukraine et sur les recours juridiques contre les violations des droits de l'homme commises dans les territoires ukrainiens se trouvant hors du contrôle des autorités ukrainiennes.

Thomas Bach, Président du Comité international olympique (CIO), est intervenu devant l'Assemblée dans le cadre d'un débat sur le sport pour tous. Les parlementaires ont adopté également des textes sur les enseignements à tirer de l'affaire des « Panama Papers » pour assurer la justice sociale et fiscale, ainsi que sur la coopération avec la Cour pénale internationale (CPI).

Thorbjørn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, a répondu aux questions des parlementaires.

Le premier jour de la session, l'Assemblée a décerné le Prix des droits de l'homme Václav Havel 2016 à Nadia Murad, une jeune femme Yazidi, parvenue à fuir Daech dans le nord de l'Irak, et qui attire l'attention de la communauté internationale sur le sort de la communauté Yazidi.

En marge de la session, dans le cadre de l'initiative contre le Terrorisme : #NiHaineNiPeur, plusieurs commissions de l'APCE ont organisé un débat auquel ont participé Antoine Leiris et Luciana Milani – dont respectivement l'épouse et la fille ont été tuées lors de l'attentat au Bataclan à Paris – et David Anderson, expert indépendant de la législation anti-terroriste britannique. Cette initiative, lancée en juin 2016 par le Président de l'APCE, Pedro Agramunt, vise à mobiliser tous les acteurs de la société pour lutter contre l'émergence de la haine et de la peur face à la menace terroriste.