Prix des Droits de l'Homme Václav Havel

Prix des Droits de l'Homme Václav Havel Prix des Droits de l'Homme Václav Havel Prix des Droits de l'Homme Václav Havel Prix des Droits de l'Homme Václav Havel Prix des Droits de l'Homme Václav Havel

Nadia Murad, lauréate du Prix des droits de l'homme Václav Havel 2016

Le 4ème Prix des droits de l'homme Václav Havel – qui rend hommage à une action exceptionnelle de la société civile pour défendre les droits de l'homme – a été décerné à Nadia Murad, militante yazidi des droits de l'homme. Les 60 000 € du prix lui ont été remis aujourd'hui, lors d'une cérémonie spéciale au Palais de l'Europe à Strasbourg, le jour de l'ouverture de la session plénière d'automne de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

Alors qu'elle était âgée de 21 ans (en 2014), Nadia Murad a été enlevée par Daech dans le Nord de l'Irak, avec des milliers d'autres femmes et d'enfants. Elle a été maintenue en esclavage et a subi des mauvais traitements pendant trois mois jusqu'à ce qu'elle réussisse à s'enfuir et à gagner l'Allemagne. Depuis, elle est devenue militante des droits de l'homme. Elle a porté à l'attention de la communauté internationale le sort de la population yazidi, en particulier la réduction en esclavage sexuel et la traite des femmes et des enfants capturés par Daech. Sa candidature avait été présentée pour le prix Nobel de la paix 2016. En septembre 2016, elle a été nommée première ambassadrice de bonne volonté des Nations Unies pour la dignité des survivants de la traite des êtres humains.

Les deux autres candidats présélectionnés – Gordana Igric, journaliste de Serbie et défenseure active des droits de l'homme et de la liberté des médias, et l'Institut international des droits de l'homme / Fondation René Cassin, qui œuvre depuis 1969 pour promouvoir les droits de l'homme et la paix par ses activités d'enseignement et de recherche, ont également reçu des diplômes lors de la cérémonie.

« Cette année aurait marqué le 80ème anniversaire de Václav Havel. Il n'est plus avec nous, mais son héritage est plus actuel que jamais », a déclaré Pedro Agramunt, le Président de l'APCE, au cours de la cérémonie. « Par ses écrits et son activité politique, il a été un précurseur de la dénonciation de la haine et des préjugés et de la réaffirmation de la tolérance, de la coexistence, du respect des droits de l'homme et de l'état de droit. A une époque où nous devons relever de nouveaux défis liés à l'unité de l'Europe, où la diversité devient un facteur de division et où l'on commence à se regarder avec suspicion et méfiance, il faut que nous revenions aux idées qui étaient les siennes », a-t-il souligné.

Le premier Prix Václav Havel a été décerné en 2013 à Ales Bialiatski, militant des droits de l'homme du Bélarus ; en 2014, à Anar Mammadli, défenseur des droits de l'homme azerbaïdjanais ; et en 2015, à Ludmila Alexeeva, défenseure russe de longue date des droits de l'homme.

Le Prix

Le Prix des Droits de l'Homme Václav Havel est décerné chaque année par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), en partenariat avec la Bibliothèque Václav Havel et la Fondation Charte 77 afin de récompenser des actions exceptionnelles de la société civile dans la défense des droits de l'homme en Europe et en dehors du continent.

Le Prix est décerné en mémoire de Václav Havel, dramaturge, combattant du totalitarisme, artisan de la révolution de velours de 1989, Président tchécoslovaque et tchèque, et symbole durable de l'opposition au despotisme. Sont prises en considération les candidatures de toute personne, organisation non gouvernementale ou institution œuvrant à la défense des droits de l'homme. Le Prix consiste en une somme de 60 000 €, un trophée et un diplôme.

Le 25 mars 2013, le Prix des Droits de l'Homme Václav Havel a été lancé lors d'une cérémonie à Prague avec la signature de l'Accord de coopération par le Président de l'Assemblée, Jean-Claude Mignon, la Directrice de la bibliothèque Václav Havel, Marta Smolíková et le Président du comité de direction de la Fondation Charte 77, František Janouch, en présence du Ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg.

Le Prix des Droits de l'Homme Václav Havel remplace le Prix des droits de l'homme de l'Assemblée. Crée en 2007 et octroyé tous les deux ans, il a été remis pour la première fois en 2009 à « British Irish Human Rights Watch », puis en 2011 à l'ONG russe « Comité contre la torture ».

Bibliothèque Václav Havel
Fondation Charte 77