Prix des Droits de l'Homme Václav Havel

Prix des Droits de l'Homme Václav Havel Prix des Droits de l'Homme Václav Havel Prix des Droits de l'Homme Václav Havel Prix des Droits de l'Homme Václav Havel Prix des Droits de l'Homme Václav Havel
Des défenseurs des droits de l'homme de Russie, d'Afghanistan et des Balkans présélectionnés pour le Prix Václav 2015

Strasbourg, 25.08.2015 - Selon l'annonce faite à Prague aujourd'hui, Ludmilla Alexeeva, défenseure de longue date des droits de l'homme, l'ONG de terrain afghane Women for Afghan Women et l'ONG des Balkans Youth Initiative for Human Rights ont été présélectionnées pour le Prix des droits de l'homme Václav Havel 2015.

Le prix annuel de 60 000 euros récompense des personnalités ou organisations de la société civile « considérées comme ayant mené des actions exceptionnelles pour défendre les droits de l'homme en Europe et au-delà du continent ». Décerné pour la troisième année consécutive, le Prix est parrainé par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), le gouvernement tchèque, la Bibliothèque Václav Havel et la Fondation de la Charte 77.

Les trois candidats retenus, présentés ici par ordre alphabétique, seront conviés à une cérémonie le jour de l'ouverture, à Strasbourg, de la session plénière d'automne de l'Assemblée parlementaire le lundi 28 septembre, date à laquelle le nom du lauréat de cette année sera annoncé.

Le jury de sélection du Prix, composé de six spécialistes indépendants des droits de l'homme et présidé par Anne Brasseur, Présidente de l'APCE, s'est réuni aujourd'hui à Prague pour établir la liste restreinte de trois candidats choisis parmi les dizaines de candidatures en provenance du monde entier soumises avant la date butoir du 30 avril.

S'exprimant aujourd'hui lors d'une conférence de presse au Musée Kampa de Prague, Mme Brasseur a déclaré : « le jury a été profondément impressionné par le courage et le dévouement des trois défenseurs des droits de l'homme présélectionnés cette année qui travaillent dans des conditions très difficiles. Nous voulons manifester notre solidarité avec eux et affirmer notre soutien aux valeurs qu'ils s'attachent à défendre. Tous trois accomplissent un travail remarquable et il ne sera pas facile de les départager en septembre ».

  • Ludmilla Alexeeva, âgée à présent de 88 ans, est une éminente défenseure des droits de l'homme dans son pays natal, la Russie. Dans sa jeunesse, elle a renoncé à une carrière universitaire prometteuse pour adhérer au mouvement soviétique dissident, puis est devenue l'un des membres fondateurs du Groupe Helsinki de Moscou. Contrainte d'émigrer aux Etats-Unis en 1977, elle est retournée en Russie en 1989 pour poursuivre son action, devenant Présidente de la Fondation internationale Helsinki et, ultérieurement, membre de la Commission des droits de l'homme de la présidence russe.
  • Women for Afghan Women (Des femmes pour les femmes afghanes) est la principale ONG d'Afghanistan à offrir aux femmes des foyers d'hébergement et à œuvrer, dans 11 provinces, à la protection des femmes et des filles afghanes privées de leurs droits. Organisation de terrain, elle fournit une assistance aux jeunes femmes victimes notamment de mutilations, tortures, viols et/ou tentatives d'assassinat. Ses activités consistent, entre autres, à gérer des foyers d'accueil pour les femmes, des centres d'orientation familiale, des centres de soutien aux enfants et des « maisons de réinsertion » pour les femmes sortant de prison.
  • L'ONG Youth Initiative for Human Rights (Initiative des jeunes pour les droits de l'homme) s'emploie à rétablir les liens entre les jeunes de la région des Balkans, à protéger les victimes de violations des droits humains et à promouvoir la justice transitionnelle. Ses différentes antennes régionales mettent en œuvre des projets consistant notamment à organiser des échanges entre jeunes, à aider des militants de communautés isolées, à faciliter le dialogue sur les questions de droits de l'homme, à dissiper les malentendus concernant le passé récent et à instaurer une confiance mutuelle.

***

Site web du Prix
Bibliothèque Václav Havel
Fondation Charte 77

Le Prix

Le Prix des Droits de l'Homme Václav Havel est décerné chaque année par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), en partenariat avec la Bibliothèque Václav Havel et la Fondation Charte 77 afin de récompenser des actions exceptionnelles de la société civile dans la défense des droits de l'homme en Europe et en dehors du continent.

Le Prix est décerné en mémoire de Václav Havel, dramaturge, combattant du totalitarisme, artisan de la révolution de velours de 1989, Président tchécoslovaque et tchèque, et symbole durable de l'opposition au despotisme. Sont prises en considération les candidatures de toute personne, organisation non gouvernementale ou institution œuvrant à la défense des droits de l'homme. Le Prix consiste en une somme de 60 000 €, un trophée et un diplôme.

Le 25 mars 2013, le Prix des Droits de l'Homme Václav Havel a été lancé lors d'une cérémonie à Prague avec la signature de l'Accord de coopération par le Président de l'Assemblée, Jean-Claude Mignon, la Directrice de la bibliothèque Václav Havel, Marta Smolíková et le Président du comité de direction de la Fondation Charte 77, František Janouch, en présence du Ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg.

Le Prix des Droits de l'Homme Václav Havel remplace le Prix des droits de l'homme de l'Assemblée. Crée en 2007 et octroyé tous les deux ans, il a été remis pour la première fois en 2009 à « British Irish Human Rights Watch », puis en 2011 à l'ONG russe « Comité contre la torture ».

Qui peut être candidat ?

Toute personne, organisation non gouvernementale ou institution œuvrant à la défense des droits de l'homme peut être candidat(e) pour le Prix.

Soumission des candidatures

Les candidatures doivent parvenir au Secrétaire Général de l'Assemblée parlementaire et doivent avoir été recommandées par au moins cinq parrains (autres que le candidat) dont les signatures seront apposées sur le formulaire spécial, disponible sur le site web du Prix des Droits de l'Homme Václav Havel.

Les candidatures doivent contenir une description détaillée des actions menées par le candidat pour œuvrer à la défense des droits de l'homme et préciser en quoi elles peuvent être considérées comme exceptionnelles. Les candidatures doivent être accompagnées des documents pertinents. Les candidatures peuvent être soumises dans l'une des deux langues officielles du Conseil de l'Europe : anglais ou français.